Janvier 2020   Un projet de méga scierie à Lannemezan qui inquiète à juste titre

40 000 m3 de bois d’œuvre de hêtre équivaut à environ 200000m3 sur pied. Ce volume correspond à au moins 2.5 fois la totalité du hêtre scié actuellement dans les Pyrénées. C’est pourtant la quantité annuelle dont aurait besoin le projet de scierie à Lannemezan, destinée à faire des planchers fabriqués en Italie par un industriel possédant une douzaine de scieries en Europe. Voir l’article de la Dépêche…… et lire la suite car nombre de professionnels refusent ou combattent ce projet fragilisant la hêtraie pyrénéenne.

 

De nombreux spécialistes dont des
cadres et agents ONF de terrain considèrent que la ressource est insuffisante dans les Pyrénées, tout comme le collectif SOS Forêt Pyrénées (voir le premier courrier envoyé, depuis lequel plusieurs réunions ont en lieu).
 

Pour eux, globalement, tout ce qui peut être coupé et vendu l’est actuellement. Ce qui reviendrait donc à décapitaliser et porter de sérieux impacts à la hêtraie pyrénéenne et la biodiversité forestière associée.
 

Le collectif SOS Forêts Pyrénées et l’Observatoire des forêts des Pyrénées centrales se sont saisis du dossier. Ils confondent actuellement les institutions, et notamment la comm comm de Lannemezan et l’État qui sont favorables au projet, sur les chiffres de bois sur pied avancés, et montre qu’ils ne sont fondés sur aucune étude méthodologie ou rapport de terrain sérieux.


 
Ce méga projet inquiète à juste titre.
 

L’Union Régionale FNB, dont le président est un scieur bien connu des Hautes Pyrénées, a communiqué un courrier en Août 2019 où il refuse de participer à ce projet et alerte sur le manque de « matière première » qui fragilisera la filière locale.
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *