Avril 2019   Incendie en vallée d’Orle, 42 ha de forêts parties en fumée

Au mois de Mars dernier, un incendie d’origine humaine a dévasté 42 hectares de hêtraies et résineux, auxquels s’ajoutent 12 hectares de landes à callune et myrtilles. Ces secteurs de montagne préservés, de part et d’autre du GR10, sont des sites vitaux pour de nombreuses espèces sauvages, dont le Grand tétras et l’Ours.

Pour voir l’article de La Dépêche,  cliquer ici. Pour plus d’informations et voir des photos des habitats impactés, cliquer ici :

 

Sur l’ensemble des Pyrénées, les écobuages, pour la plupart mal maîtrisés (notamment en Ariège où il n’existe pas de Commissions Locales d’Ecobuage) font actuellement l’objet de vives critiques d’associations de protection de la nature, de collectifs de citoyens et d’habitants, qui souhaitent que la situation change, tant à l’égard des habitats naturels que des pollutions aux particules fines engendrées.


Des techniques alternatives à l’écobuage sont actuellement employées dans des chantiers pilote de débroussaillage, par exemple au pic du Gar (dans le 31, robot broyeur téléguidé héliporté) ou au col des Ares  avec démonstration de broyeur sur tracteur, de tracteur de pente et de robot broyeur téléguidé.

 
Autre information très intéressante, cette Lettre ouverte à madame le préfet de l’Ariège de la part d’un éleveur de brebis en zone de montagne ariégeoise, qui a reconquis ses terres sans avoir jamais recours à l’écobuage.
 

 

 

Estive d’Orle © Christophe Popelin

Hêtraie impactée © Christophe Popelin

Plantation de pins sylvestres, visant une amélioration de l’habitat du Grand tétras © Christophe Popelin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *