Avril 2014   Espèces indicatrices de l’état boisé

Voici un document essentiel pour qui s’intéresse aux espèces indicatrices des forêts anciennes françaises et pyrénéennes. Si l’on connaît relativement bien les espèces forestières révélatrices de pratiques agricoles passées, on découvre qu’inversement certaines espèces se retrouvent plus en forêts anciennes qu’en forêts récentes.


Parmi elles, il existe des plantes forestières au faible pouvoir de dispersion. Trouver plusieurs de ces espèces génère une présomption d’ancienneté de l’état boisé de la parcelle en question. Observer une station étendue desdites plantes témoigne généralement de l’ancienneté de l’état boisé.

Le document, édité par plusieurs CNPF-CRPF et rédigé avec l’appui de nombreux scientifiques, présente de manière détaillée et claire des espèces indicatrices de forêts récentes et anciennes, mais aussi le mode de dispersion des graînes, notamment par les fourmis.

Les plantes indicatrices de forêts anciennes de montagne, avec un distingo pour les plantes pyrénéennes, sont listées dans le chapitre 5.

Pour voir le document, cliquer ici.


DSC09001

Le scille lis-jacinthe, espèce indicatrice de l’ancienneté de l’état boisé sur grande étendue dans les Pyrénées, se retrouve souvent aux côtés de l’ail des ours.
Photo : Plateau de Sault © Philippe Falbet

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *