Août 2022   Feux en Gironde, l’évolution naturelle en cause

Devant la déferlante d’accusations désignant l’évolution naturelle comme la responsable de l’incendie qui a ravagé la forêt de La Teste (par exemple, voir ici), de nombreux spécialistes réagissent, comme dans Reporterre Paul Devin et Thomas Brail.  Espérons que le chantier national annoncé par E. Macron pour « replanter les pinèdes » ne subventionne pas les monocultures de pins, sans exiger un autre modèle de sylviculture et une diversité d’essences notamment feuillues, qui rendent clairement les forêts plus résistantes aux incendies : caractère moins inflammable des feuillus, perte de force du vent grâce à des diamètres de troncs différents, canopée plus fermée pour le maintien d’un micro climat plus frais, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.